La rencontre, l’échange et le partage sont le socle du projet de Kader Attou lorsqu’il prend la direction du CCN de La Rochelle en 2008. Depuis ses débuts, le chorégraphe s’attache à enrichir son travail d’écriture en s’inscrivant dans une diversité culturelle et une ouverture au monde. Il cultive l’idée d’une danse hip hop plurielle, fruit de l’appropriation des chorégraphes qui en revisitent les codes pour en créer de nouveaux. Ce sont des danses hip hop qui émanent de la richesse de cette créativité, nourries d’identités et de cultures diverses. Certaines apparaissent comme singulières, identifiables par une empreinte qui leur est propre.
Au cours d’un voyage de découverte au Japon en 2014, il a ressenti que cette pratique pouvait aussi bien puiser dans celle des arts martiaux, dans la méditation autant que dans l’univers des mangas. La danse hip hop nipponne est au carrefour de ces postures esthétiques et spirituelles, entre tradition et modernité, témoignant d’une grande qualité technique. Chorégraphier pour des danseurs japonais est pour lui l’occasion de mieux saisir les mécanismes de leur mode de pensée. Il aimerait explorer ces particularités tout en les confrontant avec son propre univers, sensible et poétique. Tout comme il est attiré par les arts du cirque, les mouvements produits par les arts martiaux l’inspirent ; rythme, souffle, précision, mental… Il entend faire que cette énergie insuffle sa pièce et que celle-ci soit un espace de transition et d’unisson entre deux mondes très contrastés.

ccn la rochelle/kader attou

music : diaphane